lundi 23 février 2015

Heraldique analogies #05 - les blasons de l'alphabet grec

 ßien évidemment, il était logique de donner une suite à la série formée à partir de l'alphabet latin dans les précédents chapitres → . Si les initiales ou groupes de lettres latines ne sont pas très rares en héraldique, elles ne sont pas forcément cataloguées parmi les figures les plus nobles dans le domaine du blason. Elles dénotent plutôt une tendance à la facilité et au manque de créativité de son auteur ou de son propriétaire (voir mes sujets précédents).
  A contrario, les alphabets étrangers : grec, cyrillique, hébreu, arabe, chinois, etc..  sont beaucoup plus rares et exotiques, sauf bien entendu quelques exceptions dans les pays d'origine utilisant couramment ces alphabets. Utilisés dans certaines configurations, ils apportent un peu de saveur dans le domaine austère des figures artificielles. 




Voici donc les 24 lettres de l'alphabet grec avec pour la plupart leur réutilisation comme meuble héraldique. Pour garder une certaine homogénéité, mais aussi parce qu'ils ont ma préférence, je ne me sers dans l'illustration du sujet que de blasons de collectivités territoriales : régions, villes, communes, localités diverses d'Europe.  Mais très certainement d'autres exemples pourraient être illustrés avec des armoiries de familles, de personnes ou d'institutions diverses, surtout religieuses ou universitaires.


blason de la ville de Marsala
(Italie, région de Sicile)
lettre Alpha majuscule et minuscule
lettre Bêta majuscule et minuscule 
lettre Upsilon majuscule et minuscule

Au-dessus du portrait d'Apollon et de son instrument : la lyre, figure l'inscription grecque : "ΛΙΛΥΒΑΙΤΑΝ" (Lilýbaitan), qui emploie nos trois lettres. Ce nom fait référence à l'ancienne cité antique fondée par les grecs : "Lilibeo" et située à l'emplacement de l'actuelle Marsala.




blason de la localité de Rauental
(Allemagne, land de Bade-Wurtemberg)
lettre Gamma majuscule et minuscule

blason de la commune de Kurtzenhouse
(France, département du Bas-Rhin)
blason de la localité de Rohrbach
(Allemagne, land de Rhénanie-Palatinat)
lettre Delta majuscule et minuscule
 Les trois blasons précédents montrent des "marques de village". Particularité dans ces régions bordant le cours du Rhin, ces marques étaient notamment gravées sur des bornes de pierre pour délimiter les terres appartenant au domaine foncier de ces villages.

Les deux écus suivants sont chargés d'une initiale "héllénisée" en remplacement de l'initiale latine:

blason de la localité de Ellmendingen
(Allemagne, land de Bade-Wurtemberg)
lettre Epsilon majuscule et minuscule


blason de la commune de Bad Zurzach
(Suisse, canton d'Argovie)
lettre Zêta majuscule et minuscule
blason de la ville de Squillace
(Italie, région de Calabre)
lettre Êta majuscule et minuscule

lettre Iota majuscule et minuscule
 lettre Nu majuscule et minuscule
 Au-dessus d'une quadrirème grecque voguant sur la mer et surmontée de la tête du dieu Mercure figure l'inscription grecque : “ΣΚΥΛΛHΤΙΩΝ” (SKILLETION) qui emploie nos trois lettres, le nom antique de la cité de Squillace.


blason de la localité de Zaisenhausen
(Allemagne, land de Bade-Wurtemberg)


lettre Thêta majuscule et minuscule


Ici encore, ce signe est une "marque de village" que l'on peut assimiler visuellement à une lettre grecque.


blason de la commune de Casacalenda
(Italie, région de Molise)


lettre Kappa majuscule et minuscule




Le curieux "K" de la ville italienne de Casacalenda vient de son nom antique, d'origine grec : Kalena. C'est donc une lettre "kappa".
source info: http://www.casacalendamontreal.com/associazione/?page_id=1026


blason de la commune de Ghedi
(Italie, région de Lombardie)


lettre Lambda majuscule et minuscule




  Voici à nouveau une curiosité de l'héraldique civique italienne : elle est partie  d'un écu "de gueules au chevron d'argent" pour des armoiries remontant au XVe siècle. Puis ce chevron s'est métamorphosé à la fin du XIXe siècle, alésé, en "V inversé" ou en lettre grecque "lambda" selon l'interprétation des historiens qui se sont penchés sur cette affaire sans qu'on ne sache vraiment la raison. En tout cas la lettre grecque n'a aucune signification en tant qu'initiale, qui correspondrait à la lettre latine "L".
source info: brochure "Il bianco scaglione, lo stemma del Comune di Ghedi nell’araldica civica lombarda delle origini" - auteurs :  Matteo Ferrari - Marco Foppoli.


lettre Mu majuscule et minuscule
lettre Omicron majuscule et minuscule









lettre Xi majuscule et minuscule
Les trois lettres précédentes n'ont pas trouvé de correspondances (pour le moment, mais je cherche...). J'ai bien évidemment voulu éviter la facilité en trichant avec les majuscules latines M ou O.

blason de la commune de Printzheim
(France, département du Bas-Rhin)


lettre Pi majuscule et minuscule



blason du municipio de Buñuel
(Espagne, province de Navarre)
Lettre Rhô majuscule et minuscule

Lettre Chi majuscule et minuscule

 Le blason ci-dessus porte un "chrisme d'or", ou "chi-rhô", symbole chrétien formé des deux lettres grecques Χ (chi) et Ρ (rhô), la première apposée sur la seconde. Ce sont les deux premières lettres du mot grec Χριστός (le Christ) Il est reconnu universellement comme le monogramme du Christ et est souvent représenté dans les arts. Ici il est accompagné des lettres A (Alpha) et ω (Oméga). Ces lettres, qui encadrent l'alphabet grec, symbolisent la totalité : le commencement et la fin.




blason de la ville de Vitebsk
(Biélorussie)


Lettre Sigma majuscule et minuscules
  Le blason de Vitebsk a la particularité de représenter le profil du Christ (depuis le XVIe siècle), soutenu par une épée en fasce dont la lame de gueules signifie qu'elle est ensanglantée. C'est une image plutôt rare en héraldique civique et qui serait difficilement envisageable ailleurs, comme par exemple dans une commune de France, avec ses lois et principes républicains de laïcité très sensibles politiquement.
  Les initiales mises de part et d'autre du portrait sont une autre forme du monogramme christique, composé des premières et dernières lettres des termes grecs  "ΙΗΣΟΥΣ ΧΡΙΣΤΟΣ" (Jésus Christ). Le signe : ~ (appelé titulus), posé au-dessus est une technique ancienne d'écriture abrégée pratiquée couramment dans les manuscrits médiévaux pour remplacer une ou plusieurs lettres dans un mot sans altérer sa compréhension en lecture (une antique forme de langage SMS bien avant notre époque, en quelque sorte !).

  
blason de la ville de Toul
(France, département de la Meurthe-et-Moselle)


Lettre Tau majuscule et minuscule





blason de la commune de Fegersheim
(France, département du Bas-Rhin)


Lettre Phi majuscule et minuscule

Pour les communes de Printzheim, Toul et Fegersheim ci-dessus, l'initiale de chacune a été "héllénisée".


lettre Psi majuscule et minuscule
Phi n'a pas trouvé de correspondance dans l'héraldique civique.

blason de la commune d' Arveyres
(France, département de la Gironde)
Lettre Oméga majuscule et minuscule







Dans le blason d'Arveyres, fautif au niveau des couleurs (émaux sur émail), la lettre "oméga" n'a pas d'autre signification que de représenter visuellement un méandre de la rivière Dordogne qui borde la commune et dans laquelle nagent des aloses : les deux poissons d'argent qui chargent la figure. La grappe de raisin évoque le vignoble, nous sommes dans la région de Bordeaux, et la croix rappelle l'existence d'une ancienne commanderie des Templiers rattachée à l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem et dont il reste des ruines.

Le chapitre suivant des analogies sera aussi surprenant, à bientôt... voit → ICI


Crédits :
•blasons :
 http://commons.wikimedia.org/wiki/
 http://armorialdefrance.fr (dessins Daniel Juric)
 http://www.labanquedublason2.com/  ( dessin Jean-Paul Fernon)
 et les livres :
 L'armorial des communes du Bas-Rhin - Archives départementales Bas-Rhin (1995)
 Blasons des communes de la Gironde - Jean-Jacques Déogracias, Les Dossiers d'Aquitaine (2003)



•lettres grecques :
http://fr.wikipedia.org/


      Herald Dick



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire