mardi 8 mai 2018

Il Giro d'Italia 2018 - le Tour d'Italie en blasons -
Semaine 01 : de la Sicile aux Abruzzes

gonfalon de la ville de Catane (Sicile)
 Deuxième rendez-vous sur mon blog (voir le précédent épisode → ICI), pour une illustration originale de cette épreuve cycliste de printemps. Je rappelle, encore une fois, que les amateurs de sport cycliste ne trouveront rien pour assouvir leur passion: ni reportage, ni interview, ni classement, j'en suis désolé. Ce blog utilise le prétexte de la course pour illustrer les villes-étapes avec l'héraldique, si possible, ou par un autre moyen.
   Nous sommes partis vendredi 4 mai depuis un lieu magique, bien loin de là , à plus de 2.000 km du point où nous arrivons maintenant, c'était en terre d'Israël: à Jérusalem. Quelle drôle d'idée que les organisateurs du Giro ont eu là !  Mais quelles émotions ils nous ont procuré en nous permettant de découvrir, en marge de la course, peu intéressante par ailleurs, des paysages diversifiés et uniques, du nord au sud du pays. La cité historique de Jérusalem, puis de la Mer Méditerranée à la Mer Rouge, des riches plaines agricoles de la côte au nord au désert minéral du Neguev, au sud: ce fut un périple inoubliable, si vous avez eu la chance de voir les images, en live ou en replay (voir références tout en bas). Sans oublier la population au bord des routes, très enthousiaste, car cet évènement était une nouveauté pour eux,,sans égal auparavant, et ces gens qui nous ont livré aussi leurs facéties sympathiques, vues d'hélicoptère ou depuis la moto-caméra.
🚴 Hier, une journée neutralisée, sans course, a permis à la logistique du Giro de franchir la Mer Méditerranée d'est en ouest, pour débarquer sur la terre italienne : en Sicile. Trois étapes vont s'y dérouler, pour la seconde année consécutive, avec une nouvelle arrivée au sommet d'anthologie sur les pentes de l'Etna ! à ne rater sous aucun prétexte. Après quoi, nous accosterons cette fois sur la péninsule italienne continentale dans la région de Calabre. Puis, au cours de cette semaine, nous progresserons vers le nord, en commençant par longer les côtes de la Mer Tyrrhénienne, puis à travers la chaîne de montagne de l'Apennin abruzzais avec une arrivée magique au "Campo Imperatore", un immense plateau d'altitude bordé par les pics du Gran Sasso d'Italia, culminant à presque 3 000 mètres.  Pas de doute que nous allons découvrir quelques secrets intéressants et des paysages époustouflants, dans ces communes du centre et du sud de l'Italie, y compris les vestiges du riche passé historique et les fortes traditions populaires qui caractérisent ce pays.

 Voici la carte générale du tracé, en rappel, avec la zone d'étude délimitée en clair et plus bas la carte réduite aux six étapes concernées par ce sujet.


Région des Abruzzes
Région de Campanie
Région de Molise


Région autonome de Sicile
Région de Basilicate
Région de Calabre




Région autonome de Sicile


Région de la Sicile : timbre italien émis en 2008


Le centre de la ville de Catane : la Piazza del Duomo, avec la Cathédrale Sainte-Agathe et la Fontaine de l’Éléphant, symbole de la ville.


4e étape - Mardi 8 Mai 2018 : 
  Catania / Catane  -  Caltagirone

Catania / Catane
 (Province de Catane)
Ville métropolitaine de Catane /
Città metropolitana di Catania

 (Région autonome de Sicile )

timbre italien de 1980 : série des châteaux d'Italie
il Castello Ursino à Catane
Catane :  "Écu elliptique bordé et festonné d'or : d'azur à l'éléphant de gueules avec la proboscide relevée, armé d'argent, surmonté d'une lettre A majuscule de gueules". 
Supporté par un parchemin d'argent. Soutenu par un listel de gueules chargé de l'inscription en lettres latines S.P.Q.C. d'or. Timbré d'une couronne royale aragonaise d'or.
• A propos de la légende de l'éléphant à Catane, je vous invite à relire le sujet que j'avais réalisé en 2012 , cliquer sur la bête → 🐘
• La lettre A évoque l'initiale de sainte Agathe, patronne de la ville qui était d'ailleurs présente autrefois dans le blason, après avoir remplacé elle-même la figure de la déesse Athéna (voir la même référence que ci-dessus).
•  Les initiales S.P.Q.C sont une déclinaison locale de la fameuse devise de Rome : "S.P.Q.R" et signifie donc ici : "Senatus Populus Que Catanensium" ( Le Sénat et le peuple de Catane).

Ville métropolitaine de Catane (nouvelle entité administrative qui remplace l'ancienne Province de Catane depuis le 4 août 2015) : Écartelé, en 1 : une variante simplifiée du blason de la ville de Catane; en 2 : les armes de la commune de Caltagirone; en 3 : une variante des armes de la commune de Nicosia ; en 4 une variante des armes de la commune d'Acireale". Couronne et ornements extérieurs des Provinces italiennes, avec bâton à pommes de pin et couronne de branches de laurier et de chêne.
• C'est un blason "puzzle" que les italiens affectionnent pour identifier les armoiries des provinces, à l'aide des armes des trois, quatre ou cinq villes principales de l’entité administrative.

Caltagirone
(Province de Catane)


Caltagirone :  " D'argent à la croix de gueules". Écu timbré d'une couronne royale aragonaise, inscrit dans un parchemin et soutenu d'une coquille renversée, le tout d'argent. L'ensemble est tenu par deux griffons d'argent, becqués et armés d'or. Enfin les armes sont supportées par une aigle couronnée d'or, au vol abaissé, tenant par le bec un ruban de gueules, membrée du même, et tenant dans sa serre dextre fermée un os géant d'argent.

• Le symbole héraldique de Caltagirone remonte à 1030, année de la libération de la ville de l'occupation sarrasine par les Génois. En reconnaissance, les calatini (les habitants) auraient adopté dans les armoiries, l'écu d'argent à la croix de gueules soutenu par deux griffons, pour rappeler celles de la République maritime de Gênes, et placé sur la poitrine de l'aigle qui tient un os dans ses griffes, pour évoquer son origine antique. Le 6 avril 1987, Caltagirone a reçu le titre de ville.par décret de la Présidence de la République.


.

5e étape - Mercredi 9 Mai 2018 : 
  Agrigento / Agrigente  -  Santa Ninfa (Valle del Belice)

Agrigento / Agrigente
 (Province d' Agrigente)
ex- Province d'Agrigente /
Libero consorzio comunale di 

Agrigento
 (Région autonome de Sicile )


version ancienne des armoiries de la ville
 d'Agrigente, non reprises aujourd'hui,
 mais correctes selon les règles de l'héraldique 
Agrigente :  "D'argent, avec trois géants reposant sur un piédestal, celui du milieu étant vu de face, les deux autres de profil, celui de senestre contourné, les trois soutenant avec les bras au-dessus de leur tête une plate-forme crénelée, portant elle-même trois tours crénelées et maçonnées, celle du milieu étant plus élevée, le tout "au naturel" ". Couronne et ornements extérieurs des villes italiennes, le tout est soutenu d'une banderole d'argent portant la devise latine : "SIGNAT AGRIGENTVM MIRABILIS AVLA GIGANTVM".

• C'est actuellement l'emblème officiel utilisé par la municipalité (voir ici → ), même si les règles des couleurs en héraldique sont quelque peu malmenées ! Ces trois Géants, ou Titans, personnages de la mythologie grecque, rappellent la fondation de la cité par les Grecs vers 580 av. J.-C, une colonie qui avait pour nom Akrágas et dont beaucoup de beaux vestiges sont encore visibles. Le nom de la ville en dialecte sicilien est " Giurgenti ", qui pourrait évoquer des armes parlantes (giganti =géant). Néanmoins l'image qui a servi de modèle à cette figure héraldique et à la devise est en fait un bas-relief christianisé, datant du XVe siècle et provenant d'une église proche (voir ici → ).
• Ces armoiries ont fait et font toujours l'objet de nombreuses controverses (voir ici → ), entraînant d'importantes modifications, notamment en 2013, avec l'abandon d'un chef de gueules douteux portant l'emblème de la République, et qui, même actualisé (voir ici → ), rappelait les années sombres de l'Italie fasciste et la normalisation de l'héraldique civique de cette époque, constituée d'un chef de gueules chargé du "capo de littorio"(faisceau de licteur), l'emblème du régime fasciste durant la dictature de Mussolini.

 Libre consortium municipal d'Agrigente (nouvelle entité administrative qui remplace l'ancienne Province d'Agrigente depuis le 4 août 2015) : Parti au premier : une variante (plus conforme à la règle des couleurs et à l'image d'origine) du blason de la ville d'Agrigente; au second, coupé, en 1 : les armes de la commune de Sciacca ; en 2 : une variante des armes de la commune de Bivona", avec son singulier crabe-araignée.  Couronne et ornements extérieurs des Provinces italiennes.



Santa Ninfa 
 (Province de Trapani)
ex- Province de Trapani /
Libero consorzio comunale di 

Trapani
 (Région autonome de Sicile )

Santa Ninfa :  "D'argent, à l'effigie de Santa Ninfa (sainte Nymphe de Palerme en français), de carnation, vêtue d'une longue tunique d'azur, tenant dans sa main dextre la palme du martyre, de sinople, et de la senestre, un buisson (?) d'or enflammé de gueules; la sainte est debout sur un chemin de pierres au naturel, entre deux collines escarpées de sinople mouvant des flancs et de la pointe, au sommets irréguliers, chacune surmontée d'un château de gueules, celle de dextre plus haute que celle de senestre". Couronne et ornements extérieurs des communes italiennes.
Pardon pour la qualité médiocre du dessin et des couleurs :  il ne m'a pas été possible de trouver une meilleure résolution pour ces armoiries !
🌄 Valle del Belice (la Vallée du Belice) est une vallée creusée par le cours du petit fleuve Belice, dans la province de Trapani, en Sicile. Habitée depuis la préhistoire, la vallée connait l'implantation d'habitats Élymes, Phéniciens puis Grecs : elle est riche de sites archéologiques.

Libre consortium municipal de Trapani (nouvelle entité administrative qui remplace l'ancienne Province de Trapani depuis le 4 août 2015) : Écartelé, en 1 : les armes de la préfecture : Trapani; en 2 : les armes de la ville de Marsala ; en 3 : les armes de la commune de Salemi ; en 4 les armes de la commune de Calatafimi". Couronne et ornements extérieurs des Provinces italiennes.




6e étape - Jeudi 10 Mai 2018 :
Caltanissetta  -  Etna (Osservatorio astrofisico)

Caltanissetta 
 (Province de Caltanissetta)

ex- Province de Caltanissetta /
Libero consorzio comunale di 

Caltanissetta
 (Région autonome de Sicile )
Caltanissetta :  "Écu en plastron de gueules bordé d'or, à la forteresse formée de trois tours crénelées, d'or, la tour centrale plus haute, ajourée et ouverte de sable; la tour dextre est sommé d'un dextrochère de carnation brandissant une épée d'argent, la tour senestre est elle sommée d'un buste de guerrier de carnation habillé d'une armure et d'un casque d'argent". Timbré d'une couronne royale aragonaise d'or.

 Libre consortium municipal de Caltanissetta (nouvelle entité administrative qui remplace l'ancienne Province de Caltanissetta depuis le 4 août 2015) : "Écu amarante à l'aigle dorée {à la tête contournée et au vol abaissé}, posée sur deux cornes d'abondance d'or, remplies de fruits et d'épis de blé au naturel, portant au cou une couronne d'or, et chargée sur la poitrine d'un écusson portant les armoiries de la ville de Caltanissetta, composées d'une tour d'ivoire sur un champ de vermillon ". Couronne et ornements extérieurs des Provinces italiennes.
 • C'est la version des armoiries utilisée par l'administration de la province (voir ici → ), avec la description des couleurs telles qu'elles sont traduites de l'italien dans le texte : "amarante" (amarante, variété de pourpre) ; "dorata" (dorée);  d'avorio (d'ivoire) ; vermiglio (vermillon) ". Ces termes sont inconnus dans le dictionnaire héraldique académique, mais l’héraldique d'Italie a ses propres codes !

deux images ayant trait à l'Observatoire d’astrophysique de Catane, situé sur les pentes de l'Etna à la Serra La Nave
Observatoire astrophysique de Catane / Osservatorio Astrofisico di Catania: Fondé en 1879 par le professeur Tacchini, l'observatoire de Catane est situé sur le volcan Etna ( à la Serra la Nave à 1735 mètres d'altitude), l'un des plus grands volcans en activité. L'observatoire mène divers travaux en astronomie et astrophysique, observe des astéroïdes et effectue une surveillance très suivie du Soleil.
Il sera pour l'occasion le juge pour l'arrivée de la 9ème étape, sur le territoire de la commune de Ragalna.

Ragalna
(Province de Catane)



lien vers le site : Parco dell'Etna


Ragalna :  "Écartelé: au premier d'azur à la lettre majuscule R d'or; au deuxième, de gueules, à l'étoile de huit rayons d'or; au troisième de gueules à l'olivier arraché et fruité au naturel; au quatrième d'azur, au mont Etna de sinople, au sommet enneigé d'argent, sommé d'un panache de fumée du même, et posé sur une plaine d'or". Couronne et ornements extérieurs des communes italiennes..


 ---------------------------------------------------------------------------------

Région de Calabre




Région de la Calabre : timbre italien émis en 2005



7e étape - Vendredi 11 Mai 2018 :   Pizzo  -  Praia a Mare


Pizzo
(Province de Vibo Valentia)
Province de Vibo Valentia /
 Provincia di Vibo Valentia
 (Région de Calabre)

Pizzo :  "Écu oblong non héraldique inscrit dans un cadre de parchemin d'or : coupé : en chef  une représentation de saint Georges, monté sur un cheval cabré, tuant le dragon d'un coup de lance, sur fond de paysage montagneux; en pointe : un château à trois tours crénelées, sur un fond de ciel nuageux et posé sur sur une terrasse herbeuse, le tout au naturel".
• Saint Georges est le saint patron de la petite ville dont l'église principale lui est dédiée (il Duomo di San Giorgio), érigée en 1632.
L’exécution de Joachim Murat le 13 octobre 1815 à Pizzo
 estampe allemande - éd. Friedrich Campe - Nuremberg (Bavière)
réserve de la BNF Paris, département estampes et photographies.
🏰 Le château de Pizzo, construit en 1492 par Ferdinand Ier d'Aragon, est connu dans l'Histoire pour avoir abrité un prisonnier célèbre : le Maréchal Joachim Murat. En 1815 il avait débarqué à Pizzo avec ses partisans pour tenter de reconquérir son trône de Naples, que Napoléon lui avait concédé. Capturé par la foule hostile et emprisonné au château de Pizzo, il est exécuté à la suite d'un procès joué d'avance le 13 octobre.
Un petit musée lui est consacré dans le château et qui porte maintenant son nom : il Castello Murat. 
⚔ Voir aussi un des anciens sujets sur Joachim Murat → ICI


Province de Vibo Valentia: "Parti, au premier, coupé : en 1 d'or, à la croix potencée de sable; en 2 d'azur à la colonne d'argent, avec un chapiteau dorique, mouvant de la pointe; au deuxième, de gueules au lion d'or, armé et lampassé de gueules". Couronne et ornements extérieurs des Provinces italiennes.


Praia a Mare
(Province de Cosenza)

Province de Cosenza /
 Provincia di Cosenza
 (Région de Calabre)




Praia a Mare :  "D'azur à la falaise au naturel mouvant de la pointe, percée de deux grottes ouvertes de sable, surmontée par l'image de la Vierge, de carnation, habillée d'une robe de gueules et d'un manteau d'azur, couronnée d'or, tenant dans ses bras l'enfant Jésus, de carnation, couronné d'or ; la Vierge est nimbée d'un halo d'argent chargé de l'inscription en cercle de sable :  "IN PETRA EXALTASTI ME". Couronne et ornements extérieurs des communes italiennes.

 Province de Cosenza: " Écu d'argent à la croix potencée de sable". Ornements extérieurs spécifiques, avec un plastron d'or en support, branches de laurier et de chêne, et une couronne noble antique à trois fleurons d'or.
 • Ce sont les armes pleines de l'ancienne Calabre citérieure ou Calabre latine.

.

8e étape - Samedi 12 Mai 2018 :
Praia a Mare  -  Montevergine di Mercogliano

Mercogliano
(Province d"Avellino)
Province d'Avellino /
 Provincia di Avellino
 (Région de Campanie)




Montevergine di Mercogliano  est un hameau ( una frazione en italien ) de la commune de Mercogliano, dans la province d'Avellino, où se trouve le sanctuaire catholique homonyme. Il a donné son nom à la Congrégation de la Vierge, fondée à Montevergine par saint Guillaume de Vercelli. Sa situation au sommet d'une forte montée longue de 20 km a favorisé son choix comme arrivée d'étape.
Mercogliano : "D'azur à l'effigie de Mercure d'argent, en action de course, et en sustentation sur don pied ailé, au-dessus d'une mer au naturel, tenant dans sa main dextre levé un caducée d'or". Couronne à trois fleurons d'or et ornements des communes italiennes.
• Le nom de Mercogliano semble dériver du latin Mercurianum qui, selon certains experts, indiquerait la présence dans ces lieux de possessions : praedia, des magistri mercuriales, principalement des maîtres affranchis, qui pratiquaient le culte de Mercure.

 Province d'Avellino: "Coupé : au premier de gueules à la couronne d'or ornée de pierres précieuses à quatre fleurons identiques (trois visibles), alternant avec des pointes, l'ensemble sertis d'une perle, et au deuxième d'argent plain". Timbré d'une couronne de marquis.


 ---------------------------------------------------------------------------------

Région de Campanie


Région de la Campanie : timbre italien émis en 2005




9e étape - Dimanche 13 Mai 2018 :
Pesco Sannita  -  Gran Sasso d'Italia (Campo Imperatore)

Pesco Sannita
(Province de Benevento)


Province de Bénévent /
 Provincia di Benevento
 (Région de Campanie)




Pesco Sannita : "Écu elliptique : d'azur au lion rampant d'or posé sur le sommet central de trois collines d'argent mouvant de la pointe". Écu inscrit dans un cadre de parchemin avec motif végétaux, d'or. Couronne à cinq fleurons d'or et ornements des communes italiennes.

 Province de Bénévent: "Écu en tiers point : d'azur au taureau furieux, au naturel".  Écu sommé d'une couronne de laurier et supportés par un éventail d'armes et de casques antiques au naturel.
• Le taureau fait partie de la légende du "Ver sacrum"  (le Printemps sacré), une migration rituelle et forcée pratiquée par les anciens peuples d'Italie, guidés par un taureau, animal associé au culte de Mars, vers une nouvelle terre à coloniser.
• Toutes les armes soutenant le bouclier, lances, javelots, casques, le bouclier lui-même font référence au peuple antique des Samnites, plutôt un ensemble de tribus présentes dans la région (le Sannio). Ils étaient des guerriers redoutés et invaincus par les légions romaines pendant des décennies, avant d'être battus et intégrés à l'Empire romain au Ier s. av. J-C.


🏔 Campo Imperatore / Gran Sasso d'Italia : c'est une vaste haute-plaine, située entre 1.600 et 1.800 mètres d'altitude, dans le massif des Apennins, près du Gran Sasso, dans la province de L’Aquila, dans les Abruzzes. Elle est longue de 20 km, et large jusqu'à 7 km. Cette haute-plaine est totalement plate, inhabitée et sans arbre, c'est pourquoi on l'appelle souvent le Petit Tibet. Elle est fermée sur ses quatre côtés. Les principales montagnes qui l'entourent sont le Monte Camicia (2 564 m), le Monte Prena (2 561 m), le Monte Aquila (2 495 m), le Monte Scindarella (2 332 m) et le Monte Bolza (1 904 m).  C'est de là que partent d'importantes excursions sur le Gran Sasso.
 "Campo" vient du latin "Campus" qui signifie plaine en français (bien qu'en italien le mot campo signifie « champ »). Campo Imperatore n'est pas du tout cultivée. Cette grande haute-plaine fait partie du parc national du Gran Sasso e Monti della Laga
  À proximité se trouvent une station de ski et l'hôtel de Campo Imperatore (pouvant être atteints par un téléphérique), à 2 130 mètres d'altitude, où fut emprisonné Mussolini en 1943 avant d'être libéré lors de l'opération Eiche.
  L'arrivée de l'étape sera jugée dans ce cadre extraordinaire à l'altitude respectable de 2.135 mètres
avec une grande ascension passant par la commune de Santo Stefano di Sessanio, qui sera le dernier village traversé avant l'arrivée.

le plateau de Campo Imperatore - Parc national du Gran Sasso e Monti della Laga
Santo Stefano di Sessanio
(Province de L'Aquila)
Province de L'Aquila/
 Provincia dell'Aquila
 (Région des Abruzzes)

petite histoire du blason des Médicis
 en italien dans le texte 
Santo Stefano di Sessanio :  "Parti, au premier d'azur à saint Étienne en majesté, de carnation, auréolé d'or, chevelé de sable, habillé d'une dalmatique de gueules sur une chemise d'argent, ornée d'une pièce trapézoïdale de sinople, tenant de la main dextre levée une tour de gueules, maçonnée de sable et dans la main senestre une palme du martyre de sinople posée en barre sur son épaule; le saint est soutenu d'une plaine de sinople; au deuxième d'or à six boules mises en orle, cinq de gueules, celle en chef d'azur chargée de trois fleurs de lys d'or. Couronne et ornements extérieurs des communes italiennes.
•  Le second quartier est bien évidemment, vous les avez reconnues, aux armes de la grande famille florentine de Médicis. Explication:  dès le XIIe siècle le village perché et fortifié avec son château, faisait partie de la baronnie de Carapelle. Elle passa de mains en mains et de familles en familles, jusqu'en 1579, quand Constance, la fille unique d'Innico Piccolomini, le précédent seigneur, céda la Baronnie de Carapelle au grand-duc de Toscane Francesco I de Médicis. Ces terres appartiendront aux Médicis jusqu'en 1743. En cette période Saint-Étienne atteint sa splendeur maximale en tant que base opérationnelle de la Seigneurie de Florence dans les Abruzzes pour le commerce florissant de la laine «carfagna», produit ici et ensuite transformé en Toscane et vendu dans toute l'Europe.
 Province de l'Aquila: "D'azur, à l'aigle d'argent au vol abaissé, becquée, membrée, et couronnée d'or, posée sur les pics latéraux d'une montagne à trois sommets d'or". Couronne et ornements extérieurs des Provinces italiennes.

le village de Santo Stefano di Sessanio en hiver - la tour Médicis qui surplombe le village a été détruite par le terrible
 tremblement de terre d'août 2017
.
 ---------------------------------------------------------------------------------

Région des Abruzzes


Région des Abruzzes : timbre italien émis en 2004


.

Lundi 14 Mai 2018 :  repos dans les Abruzzes, pas d'étape



Rendez-vous mardi prochain pour la suite .... → ICI



Pour suivre en temps réel la vraie course, si vous êtes un vrai fan de cyclisme, je vous invite à consulter le site officiel (langues : IT/ EN / ES) → ICI
ou en direct sur la TNT, puis en replay sur le web : chaîne l'Équipe 21 (langue : FR) → ICI



les régions parcourues cette semaine

Crédits :
cartes : www.gazzetta.it

blasons :
www.comuni-italiani.it
it.wikipedia.org
www.araldicacivica.it (dessins de Massimo Ghirardi)
merci à eux.

autres images :
- passer votre souris sur les images pour lire les url des sites sur lesquels elles ont été empruntées

               Herald Dick
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire