mardi 30 mai 2017

l'Armorial de La Planche - 1669 - Gouvernement de Bretagne - les pays de Vannes et de Saint-Brieuc

S   uite de la visite d'un des plus anciens manuscrits répertoriant des armoiries de villes et de villages de France, dessinées à la plume et peintes à l'aquarelle, antérieur de trois décennies à l'Armorial Général de France de Charles d'Hozier ! Voir la description initiale : →

  Nous poursuivons avec la découverte du "livre" (c'est l'appellation donnée à une section d'un manuscrit, qui est lui-même divisé en chapitres) consacré au Gouvernement de Bretagne. Après les premiers chapitres consacrés aux pays de Rennes et de Saint-Malo, puis à la sénéchaussée de Nantes, nous progressons vers l'ouest. En effet notre troisième chapitre sera consacré aux principales villes et quelques établissements monastiques de la sénéchaussée de Vannes, dont le contour géographique correspond aux pays de Vannes et de Saint-Brieuc, en forme de sablier allant des côtes nord aux côtes sud du centre de la Bretagne. Cette zone est à cheval sur les départements actuels des Côtes-d'Armor et du Morbihan auxquels on ajoutera le minuscule territoire de la ville de Redon, en Ille-et-Vilaine.


     Revenir à l'épisode précédent →




Voici l'extrait d'une carte datant de la fin du XVIIIe s. , donc postérieure d'un an, mais sur laquelle j'ai reconstitué les limites administratives de notre région :
 Vous pouvez cliquer sur toutes les images pour les agrandir 
















 Les fragments de manuscrits proviennent encore du Volume I. Pour enrichir l'étude, j'ai mis en bonus l'extrait équivalent dans l'Armorial Général de France*  (1696-1711), établi par Charles-René d'Hozier, et comme auparavant, j'ai placé le blason actuel en-dessous, pour comparer les différences ou au contraire la constance des figures dans le temps.

  (*)  Armorial Général de France -   volume VIII  -  Bretagne 1ère partie  
         Armorial Général de France -   volume IX  -  Bretagne 2e partie  (BNF Paris) 


Vannes (Morbihan)

Le toponyme actuel de la ville, encore écrit "Vennes" au XVIIIe siècle, comme nous le constatons sur le manuscrit de La Planche, vient de Venetis/Venetum, la ville des Vénètes, utilisé pour la première fois au début du Ve siècle pour remplacer le nom gallo-romain Darioritum, qui évoque un gué (ritum). Le nom breton est Guened ou Gwened.
   L'hermine avait été popularisée par le duc Jean IV de Bretagne, qui baptisa de ce nom le château qu'il bâtit à Vannes ainsi que l'Ordre de Chevalerie qu'il fonda en 1381. Depuis le XIVe siècle, elle demeure, aussi bien la fourrure "d’hermine" que l'animal lui-même, le symbole de la Bretagne. Les lévriers supports des armes (que ne nous ne voyons pas ici) rappellent ceux offerts par le roi de France, François Ier lors de sa venue à Vannes en 1532, en vue de signer un traité d'union perpétuelle. C'est aussi le sens de la devise "A ma vie", que nous retrouvons exceptionnellement sur le blason d'Auray, dessiné par La Planche, plus bas, ci-dessous...
sources texte : bobino.chez.com/hobby.htm  et  vannes1418.canalblog.com/archives/2005/05/06/483354.html

cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

mardi 23 mai 2017

Il Giro d'Italia 2017 - le Tour d'Italie en blasons -
Semaine 03 : de la Lombardie à la Vénétie par les Dolomites et le final à Milan

gonfalon de la commune de Rovetta
 (Lombardie)
  Dernier rendez-vous sur ce blog (voir le précédent épisode → ICI ) pour une illustration originale de cette grande épreuve cycliste de printemps.

 Les deux premières semaines nous ont permis de découvrir un grand nombre de régions et de provinces, y compris, et c'était un réel exploit d'ordre logistique : les deux grandes îles de Sardaigne et de Sicile. Ces 15 dernières journées de course ont été plutôt favorables aux rouleurs et aux sprinters, avec toutefois trois arrivées au sommet en moyenne montagne : Etna, Blockaus et Oropa. Mais cette dernière semaine risque de tout changer la donne dans les classements de l'épreuve et aussi nous amener quelques belles surprises dans notre approche héraldique du parcours.

   En effet ce seront cinq étapes émaillées de cols vertigineux et de belles vallées, dans le massif des Dolomites.
 Enfin le dernier jour, quand les jeux seront faits à 95%, une dernière étape contre la montre, règlera les ultimes ajustements, pour ceux aiment les chronos, entre le célèbre circuit automobile de Monza et le centre de Milan, destination finale et logique, pour notre centième Giro d'Italia.

 Je vous propose donc de poursuivre et terminer virtuellement, par le biais de l'héraldique territoriale et municipale, le parcours des coureurs, étape par étape, avec de belles découvertes, dans des villes et des lieux chargés d'histoire. Pour les amateurs de sport uniquement vous trouverez en bas de cette page des liens qui vous donneront les images et les classements de l'épreuve.

 Voici la carte générale du tracé, en rappel, avec la zone d'étude délimitée en clair et plus bas la carte réduite aux six étapes concernées par ce sujet.


 la ville de Milan
Région de Frioul-Vénétie Julienne
Région de Vénétie
Région de Lombardie
Région du Trentin - Haut-Adige
Canton des Grisons (Suisse)
cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

mardi 16 mai 2017

Il Giro d'Italia 2017 - le Tour d'Italie en blasons -
Semaine 02 : de l'Ombrie à la Lombardie


gonfalon de la ville de Florence (Toscane)
 Troisième rendez-vous sur mon blog (voir le précédent épisode → ICI), pour une illustration originale de cette épreuve cycliste de printemps.

  Après un break bien mérité ce lundi, faisant suite à l'énorme ascension du "Blockhaus" dans les Abruzzes, qui a remis de l'ordre dans la hiérarchie des candidats à la victoire finale, nous allons poursuivre avec une alternance plaine/moyenne montagne tout au long de cette semaine.
Sagrantino est un cépage de vin rouge
 utilisé dans l'appellation Montefalco
 de la région de l'Ombrie.
 En effet, les deux premières étapes dont une en chrono individuel se dérouleront dans le massif des Apennins. Puis suivront quatre étapes dans l'immense plaine du Pô, avec toutefois une arrivée au sommet et quelques cols de difficulté moyenne.

 Je vous propose donc de poursuivre virtuellement, par le biais de l'héraldique territoriale et municipale, le parcours des coureurs, étape par étape, avec je l'espère de belles découvertes. Pour les amateurs de sport uniquement vous trouverez en bas de cette page des liens qui vous donneront les images et les classements de l'épreuve.

 Voici la carte générale du tracé, en rappel, avec la zone d'étude délimitée en clair et plus bas la carte réduite aux six étapes concernées par ce sujet.
Région de Lombardie
Région du Piémont
Rrégion d'Ombrie
Région d'Émilie-Romagne
Région de Toscane


Région d' Ombrie
Regione Umbria
Province de Pérouse = PG
 (Région d'Ombrie)

Région d'Ombrie :  Je vous invite à revoir la fiche très détaillée que j'avais faite pour cette région et son emblème, en 2016 (voir → ICI)

Province de Pérouse : "Écu de gueules, un griffon passant d'argent, becqué, lampassé et couronné à l'antique d'or". Couronne et ornements des provinces italiennes.


 10e étape - Mardi 16 Mai 2017 :   Foligno  -  Montefalco
(étape contre la montre individuel)

Foligno (PG)

 Foligno : "Écu parti, coupé à dextre : au premier d'argent à la croix pattée de gueules, au deuxième de gueules plain, au troisième de gueules à la fleur de lys d'or".  Timbré d'une couronne de marquis, soutenu d'une branche de laurier et d'une branche de chêne liées par un ruban noué aux couleurs de l'Italie.
• Contrairement aux apparences, le blason ne fait aucunement référence à l'Ordre du Temple avec cette croix pattée de gueules sur fond d'argent, ni non plus, à la ville de Florence avec cette fleur de lis d'or. Ce blason remonterait au milieu du XVe siècle et était au départ composé de deux écus distincts accolés, qui n'en font plus qu'un désormais. source textuelle : www. comune.foligno.pg.it


Montefalco (PG)
Montefalco : "Écu de gueules au mont à l'italienne de sinople, à six coupeaux, sommé d'un faucon au naturel posé sur le mont avec sa serre senestre, l'autre maintenue en suspension ". Couronne et ornements extérieurs des communes italiennes.



---------------------------------------------------------------------------------

Région de la Toscane
 Regione Toscana
Cité métropolitaine de Florence /
 Città metropolitana di Firenze = FI

 (Région de la Toscane)

Région de Toscane :  "Écu samnitique (ou français moderne) : de gueules au cheval ailé Pégase d'argent, contourné, saillant".
 • L'emblème a des origines très récentes. En 1975, sur une proposition du Conseil régional, il a été décidé de représenter la région de la Toscane avec un Pégase d'argent, copie conforme du cheval mythique commandé par le cardinal Pietro Bembo au grand sculpteur et orfèvre Benvenuto Cellini en 1537, pour orner une médaille, aujourd'hui conservée et visible au Musée du Bargello (voir→ICI) à Florence.

Ville métropolitaine de Florence (nouvelle entité remplaçant la Province de Florence depuis le 1er janvier 2015) : "Écu en tiers-point : parti de gueules et d'argent au lis florencé de l'un en l'autre". Couronne et ornements extérieurs des provinces italiennes.
.

11e étape - Mercredi 17 Mai 2017 : 
Firenze / Florence (Ponte a Ema) -  Bagno di Romagna
Bagno a Rapoli (FI)


Ponte a Ema (Florence) :  Ponte a Ema est une localité faisant partie de la commune  de Bagno a Ripoli et située dans l’agglomération sud de la métropole de Florence.



Bagno a Ripoli :  "D'azur au lion d'or lampassé de gueules, colleté d'argent, tenant de la patte antérieure dextre cinq fleurs de gueules, tigées et feuillées de sinople, soutenu sous la patte postérieure dextre par une arbalète d'argent posée en bande; surmonté des armes pontificales (clés en sautoir et tiare papale) de leurs couleurs, et d'une étoile à huit branches d'or dans le canton dextre". Couronne et ornements extérieurs des communes italiennes.





Bagno di Romagna (FC)
Province de Forlì-Cesena = FC
 (Région d'Émilie-Romagne)


Bagno di Romagna :  " D'argent à la tour carrée donjonnée, de gueules, maçonnée, ouverte et ajourée de sable, posée sur un mont de sinople mouvant de la pointe". Couronne et ornements extérieurs des communes italiennes.

Province de Forli-Cesena : "Écu samnitique, parti d'azur et de gueules, à la figure allégorique du fleuve Rubicon, assise sur un rocher, se déversant par un grand vase, et dans le fond, un pont romain à trois arches, le tout au naturel. Soutenu d'un listel portant la devise en latin " ALEA JACTA EST" ( Le sort en est jeté) ". Couronne murale à sept tours, et ornements des provinces italiennes, avec bâton à pommes de pin et couronne de branches de laurier et de chêne..
 • Le Rubicon, Rubicone en italien, est un petit fleuve de la région d'Émilie-Romagne qui prend naissance près de la commune de Sogliano al Rubicone.  Le cours d'eau avait une importance toute particulière dans le droit romain car aucun général n'avait l'autorisation de le franchir avec une armée. À partir de 59 av. J.-C., il servit de frontière entre l'Italie romaine et la province de Gaule cisalpine. Cette loi protégeait ainsi Rome des menaces militaires internes.
 Il devint célèbre quand Jules César le traversa avec ses légions en armes le 11 janvier 49 av. J.-C. sur les traces de Pompée. Il viola la loi du Sénat romain. Si l'on en croit Suétone, il aurait lancé en franchissant la rivière la célèbre formule : "Le sort en est jeté" (ALEA JACTA EST). De cet épisode est aussi née l'expression "franchir le Rubicon" qui a survécu jusqu'à nos jours. Elle évoque une personne se lançant irrévocablement dans une entreprise aux conséquences très risquées.

Région de l'Émilie-Romagne
 Regione Emilia-Romagna
Région d' Émilie-Romagne : adopté le 15 décembre 1989, son emblème est un logo, étudié pour identifier facilement l'administration régionale, selon un des critères des commanditaires. Dessiné par l'architecte milanais Matteo Piazza, il a été sélectionné en 1984 à la suite d'un concours. La zone verte correspond au contour géographique de la région (cf la carte ci-dessous) avec des lignes plus douces et plus épurées.

carte de la région d'Émilie-Romagne


12e étape - Jeudi 18 Mai 2017 :  
Forlì  -  Reggio Emilia / Reggio d'Émilie

Forli (FC)

Forlì :   "Écu à double accolade : d'or à l'aigle de sable, becquée et membrée d'or, lampassée de gueules, surmontée d'une couronne d'or, tenant dans sa serre dextre un écusson ovale posé en bande, de gueules à la croix d'argent, dans sa serre senestre un autre écusson ovale posé en barre, d'argent avec une jumelle contenant l'inscription "LIBERTAS", le tout de de sable". Couronne et ornements extérieurs des villes italiennes.
• C'est de l'empereur Frédéric II que la ville tiendrait ses armoiries. On utilise parfois la précision "aigle de Souabe", pour cette aigle très germanique, qui vient du blasonnement italien, avec le terme spécifique "Aquila Sveva". Il fait référence à la dynastie des souverains originaires de Souabe, en Allemagne du sud : les Hohenstaufen, qui ont régné sur la Sicile et l'Italie, en tant qu’empereurs germaniques et Rois des Romains, durant les XIIe et XIIIe siècles.
• Les deux écussons ovales sont les plus anciens symboles de la ville, l'un se référant à l'époque romaine (le blason d'argent avec l'inscription "LIBERTAS") et l'autre à la participation de la ville à la première croisade en 1096 (le blason de gueules à la croix d'argent). 

Reggio nell'Emilia (RE)
 
Province de Reggio Emilia = RE
 (Région d'Émilie-Romagne)


Reggio Emilia:   "D'argent à la croix de gueules cantonnée des lettres majuscules romaines de sable : S P Q R ". Couronne civique des villes italiennes. Écu soutenu par une banderole d'azur chargée de la devise latine : "PACE BELLOQVE FIDELIS" qui peut se traduire par "Fidèle dans la paix et dans la guerre". 
• La devise : Senatus PopulusQue Romanus signifiant " Le Sénat et le peuple romain ", souvent abrégée sous la forme du sigle SPQR, était l'emblème de la République romaine, puis par tradition, de l'Empire romain. Plus encore que tout autre symbole, ces quatre lettres représentaient le pouvoir politique romain. Elle sont très courantes dans l'héraldique civique italienne, la dernière lettre étant dans la plupart des cas adaptée à la ville concernée : ici par exemple, il est fort à parier que le R final se rapporte à la cité de Reggio et non pas à Rome...

Province de Reggio d'Émilie : "Écartelé, en 1 : aux armes de la ville de Guastalla, en 2 : aux armes de la ville de Corregio, en 3 : aux armes (incluant l'aigle provenant du cimier) de la ville de Scandiano, en 4 : à une variante couleurs des armes de la ville de Castelnuovo ne' Monti; sur le tout un écusson aux armes de la ville de Reggio nell'Emilia". Couronne et ornements extérieurs des Provinces italiennes.
  • C'est à nouveau un blason façon "puzzle", très courant pour identifier les armoiries des provinces, composé à l'aide des armes de cinq villes principales de l’entité administrative.



13e étape - Vendredi 19 Mai 2017 : 
 Reggio Emilia  - Tortona / Tortone

Tortona / Tortone (AL)

Tortone :   "De gueules au lion d'argent, aux reflets et à la crinière d'or, tenant dans ses antérieurs une rose tigée d'argent". Couronne ancienne de comte, soutiens : branches de chêne et d'olivier avec une banderole d'argent portant la devise en latin : "PRO TRIBUS DONIS SIMILIS TERDONA  LEONIS" qui se traduit de façon énigmatique en : " Tortona est comme un lion, en trois cadeaux" basé sur un jeu de mots latin, avec le nom ancien de la ville : "TER DONA" = trois cadeaux. Source textuelle : www. comune.tortona.al.it


Province d'Alessandria /
Alexandrie = AL
 (Région du Piémont)



Région du Piémont
 Regione Piemonte




Province d'Alexandrie : "Écartelé en sautoir, au premier parti , en 1 : de gueules à la croix d'argent (ville d'Asti), en 2 : d'argent à la croix de gueules chargée d'une croisette du champ (ville de Novi Ligure); au deuxième de gueules au lion d'argent tenant une rose du même (ville de Tortone); au troisième, d'or à l’aigle de sable tenant sans ses serres un lièvre au naturel, et au chef d'argent à la croix pattée de gueules (ville d'Acqui Terme); au quatrième écartelé, en 1 et 4 :de gueules à la croix d'or cantonnée de quatre lettres grecques bêta du même, en 2 et 3 : d'argent au chef de gueules, et brochant sur le tout un écusson d'or au tourteau d'azur rayonnant d'or, chargé du monogramme de Jésus-Christ IH+S d'argent (ville de Casale Monferrato); enfin sur le tout du tout, un écusson : d'argent à la croix gueules (qui est de la ville d'Alexandrie, Alessandria en italien). Couronne et ornements extérieurs des Provinces italiennes, avec bâton à pommes de pin et couronne de branches de laurier et de chêne.
  • C'est à nouveau un blason façon "puzzle", nous en avons vu déjà beaucoup, très prisés en Italie pour identifier les provinces, et ici il est composé à partir des armes de six villes principales de la province.
 
 Région du Piémont :  L'emblème de la Région du Piémont a une forme carrée avec une croix d'argent sur ​​un champ de gueules, une bordure d'argent et un lambel d'azur à trois pendants. Plus qu'un logo, c'est bien un objet héraldique.
  En effet, il tient son origine de l'ancien blason d'Amédée VIII, en 1424, le premier Duc de Savoie, établi comme prince de Piémont, titre donné à l'héritier de la famille, en ajoutant le lambel (brisure la plus noble souvent utilisée comme un signe de primogéniture) en chef du blason de Savoie. Les trois pendants du lambel rappellent les grandes familles qui ont gouverné le Piémont: Anjou, Savoie-Achaïe, Savoie. Le lambel est bleu (azur), la couleur d'origine choisie par la maison de Savoie.


14e étape - Samedi 20 Mai 2017 : 
 Castellania  - Oropa (Biella)


Castellania (AL)
Castellania :   "D'azur à la montagne de sinople , sommée à senestre de deux tours carrées au naturel, et surmontée dans le canton dextre d'une aigle de sable soutenue par quatre fleurs de lis d'or posées en fasce". Couronne et ornements extérieurs des communes italiennes.
Biella (BI)




Sanctuaire de Sacro Monte de Oropa
lieu d'arrivée de l'étape sur le territoire de 
 la commune de Biella (BI)   

Oropa : Le Mont Sacré d'Oropa est un sanctuaire catholique localisé dans la commune de Biella, C'est un ensemble de 19 chapelles situées le long des murs du sanctuaire. Sa construction a commencé en 1617, près du sanctuaire de la Vierge Noire d'Oropa, un des plus anciens du Piémont et l'un des plus connus des Alpes, cliquer sur l'église → .

Biella : " D'or, à l'orme et sa terrasse herbeuse, à l'ours passant au pied de l'orme, le tout au naturel". Couronne comtale et ornements des communes italiennes.
• La plus ancienne mention du blason de Biella remonte à 1344. L'arbre est dans certaines sources un orme, ou un bouleau, et pour d'autres un hêtre qui est une essence plus répandue dans les montagnes proches de la cité. L'ours qui a été choisi est (était) le représentant le plus "noble", féroce et courageux à la fois, du bestiaire présent dans la région, au détriment de l'aigle ou du lion plus fréquents en héraldique, le second inexistant dans la faune locale... Source textuelle : www.biellaclub.it

Province de Biella = BI
 (Région de Piémont)
Province de Biella : "« D'azur, à l'ours passant au naturel, surmonté d'une divise d'argent, elle-même surmontée d'une étoile à 5 branches d'or, le tout chapé d'un burelé d'or et d'azur de quatorze pièces à dextre et d'un burelé d'azur et d'or de quatorze pièces à senestre". Couronne et ornements extérieurs des Provinces italiennes.


15e étape - Dimanche 21 Mai 2017 :
  Valdengo  - Bergamo / Bergame

Valdengo (BI)
Valdengo :"De gueules à cinq fasces d'or, chargé d'une tour crénelée de gueules mouvant de la pointe et brochant sur le tout". Couronne et ornements extérieurs des communes italiennes.
Bergamo / Bergame (BG)
Bergame : "Écu parti d'or et de gueules inscrit dans un cercle d'azur, bordé d'un liseré cordé d'or et de 15 rayons flamboyants + 48 rayons droits intercalés, tous d'or, rayonnant autour du cercle" . Couronne civique des villes italiennes.
timbre émis par la Guinée Équatoriale
en 1975 (déclarée Année sainte),  montrant
la Cappella Colleoni (XVe s.) à Bergame
• Il y a plusieurs symboles d'origine différente rassemblés dans ces armoiries très particulières :
- le blason, aux couleurs or/ gueules, parfois aussi or/pourpre : ce sont les couleurs historiques de la cité, adoptées par la tradition mais dont la date d'apparition est incertaine. Il est associé directement à la couronne civique murale qui représente l'autorité municipale.
- le soleil rayonnant (masqué par le disque d'azur, qui représente l'infini du ciel), est appelé en italien "Sole Raggiante". L'une des premières représentations cette figure se trouve sur un bas-relief de 1171, sculpté dans la Porta Romana, à Milan, et qui se trouve sur un bouclier porté par un soldat (cf photo ci-dessous). Il a été fait pour commémorer l'intervention des troupes bergamasques (de Bergame) alliées à la défense de cette ville, avec la Ligue lombarde. Par la suite, dans le bouclier ont été inclus, avec des rayures verticales, les deux couleurs traditionnelles de la municipalité : le jaune et le rouge.
soldats de la Ligue lombarde, avec à droite,
 le bouclier au soleil rayonnant
 bas-relief de la Porta Romana à Milan

 Du point de vue symbolique, le halo solaire rayonnant qui enveloppe les armes, est dans la tradition chrétienne, une identification du Christ avec le "Vrai Soleil", la plus haute divinité de la fin du paganisme. On pourra par exemple se référer à la religion romaine, et le "Sol Invictus". Cette interprétation est liée à l'identification du Noël chrétien, le 25 décembre, avec le jour du solstice d'hiver, où le cours du soleil dans le ciel commence à croître, combattant ainsi l'obscurité.
Pour le christianisme, le sens a pris une nouvelle valeur, universelle, pour la raison que le Christ par sa résurrection, a défait et triomphé de la mort. Il est donc un symbole très intense et très ancien, plein de significations, humaines et religieuses, qui sont à la base de la religion chrétienne et de notre civilisation elle-même.
Dans la période difficile des communes lombardes en lutte contre l'Empire germanique, durant le Moyen-âge, ce symbole particulier a été choisi pour représenter la déclaration d'autonomie politique municipale et le dévouement de la ville, et ses habitants, au Christ. Source textuelle : www. comune.bergamo.it




Province de Bergame = BG
 (Région de Lombardie)

Région de Lombardie
Regione Lombardia



Province de Bergame : "Écu à double accolade, d'or au pal de gueules déporté à dextre, et au franc-quartier à senestre du même; sur le tout brochant: un écusson, coupé d'or à l'aigle de sable et de gueules au cerf courant au naturel, timbré d'une couronne de marquis ". Couronne et ornements extérieurs des Provinces italiennes.
•  Le blasonnement proposé par les italiens est : " Parti, au premier : reparti de gueules et d'or, au second coupé de gueules et d'or, sur le tout brochant: un écusson, coupé d'or à l'aigle de sable et de gueules au cerf courant au naturel, timbré d'une couronne de marquis ". Mais ce qui me gêne dans cet énoncé, c'est que la ligne de partition centrale est absente dans la partie basse de l'écu, même si c'est à priori une fantaisie d'ordre esthétique. Alors que faut-il blasonner, ce qui est apparent à notre œil, ou ce qui a été constitué à l'origine, puis simplifié graphiquement ?

 Région de Lombardie :  adopté le 12 juin 1975 : un emblème ou logo constitué d'un carré vert avec une croix curviligne blanche inclinée dans le sens horaire.
• Ce motif floral est inspiré de la "Rosa camuna" (la rose camuna), une gravure rupestre datant de la préhistoire. Je vous invite à revoir la fiche bien plus détaillée que j'ai faite pour cette province et ses armes en 2015 (voir → ICI).





Lundi 22 Mai 2017 :  repos, pas d'étape



Pour suivre en temps réel la vraie course, si vous êtes un vrai fan de cyclisme, je vous invite à consulter le site officiel (langues : IT/ EN / ES) → ICI
ou en direct sur la TNT, puis en replay sur le web : chaîne l'Équipe 21 (langue : FR) → ICI
et encore les vidéos en replay sur la chaîne web Tiz-Cycling (langue : EN) → ICI


Rendez-vous mardi prochain pour la suite ....→ ICI


les régions parcourues cette semaine
Crédits :
cartes : www.gazzetta.it

blasons :
www.comuni-italiani.it
it.wikipedia.org
www.araldicacivica.it (dessins de Massimo Ghirardi)
www.comune.tortona.al.it/stemma-e-gonfalone
merci à eux.



               Herald Dick
 .