mercredi 17 avril 2013

Jour national de la Syrie - le 17 avril

SYRIE
Syria -  Sūriyyah سوريا



  mise à jour le 18 novembre 2015

  Jusqu'au XIXe siècle, la Syrie se nomme Bilad el-Cham (بلاد الشام). Durant l'Empire ottoman cette région fut un temps regroupée, comprenant la Syrie actuelle, le Liban actuel, la Jordanie actuelle et la Palestine. Durant l'Antiquité, ces pays étaient distinctement la Phénicie, la Palestine, l'Assyrie et une partie de la Mésopotamie occidentale.
   Depuis quatre siècles et jusqu'à la fin de la Première Guerre Mondiale, le territoire de la Syrie comme les autre pays voisins étaient inclus et administrés par l'Empire Ottoman, allié de l'Allemagne et de l'Autriche-Hongrie. La défaite des trois nations en 1918 a contribué au démantèlement des territoires occupés par les turcs ottomans. Et malgré des tentatives de prise en main de leur destinée par eux-mêmes (révoltes arabes entre 1916 et 1918) , ils sont placés sous mandat ou protectorat des pays vainqueurs par la Société des Nations (l'O.N.U. de l'époque), en particulier la France et le Royaume-Uni.  La chose a été ratifiée par le traité de Sèvres en 1920. La Syrie et le Liban sont placés sous mandat de la France, mettant ainsi fin provisoirement aux tentatives d'indépendance. Celle-ci sera finalement acquise en 1947, mettant définitivement fin au protectorat français, mis a mal pendant la Seconde Guerre mondiale, suite à l'armistice de juin 1940.
 De février 1958 à fin septembre 1961, l'Égypte et la Syrie s'unissent brièvement dans la République arabe unie, jusqu'au coup d'État du général Haydar al-Kouzbari.
  En 1970, après une série de dictatures militaires instables, Hafez el-Assad, alors ministre de la Défense, prend le pouvoir par un nouveau coup d'État. Son régime fortement autoritaire, structuré autour d'un parti unique, le Baas, a mis en place un contrôle de l'ensemble de la vie politique syrienne. À sa mort en 2000, son fils, Bachar el-Assad, lui succède et maintient le régime instauré par son père, avec un certain relâchement des libertés en début de mandat. Début 2011 se déclenche la Guerre civile syrienne dans le cadre du Printemps arabe qui se prolonge encore aujourd'hui.
  En juillet 2013, l'ONU estime que la guerre a déjà fait plus de 100 000 morts. En août 2015, le nombre de morts est estimé à 240 000 pour les estimations les plus basses, avec 2 millions de blessés, 4 millions de réfugiés et 7,6 millions de déplacés à l'intérieur du pays : soit plus de la moitié de la population en fuite à cause du conflit, plus de 11 millions.
  Tout l'est du pays est aux mains des factions salafistes et djihadistes dont l'organisation "État Islamique / DAESH", qui font régner la terreur à l'intérieur  des frontières syriennes et irakiennes, et à l'extérieur aussi, avec leurs sympathisants qui téléguident des attentats terroristes au Moyen-Orient et en Europe.


  Les armoiries actuelles de la Syrie, montrent, comme toutes les précédentes qui ont vu le jour depuis l'indépendance du pays en 1947, le faucon de Quraych soutenant un écusson frappé du drapeau national, ainsi que deux branches de laurier et une banderole verte avec le nom en caractères arabes: الجمهورية العربية السورية  (République arabe syrienne).

   Le drapeau officiel de la Syrie est  rouge-blanc-noir, divisé en bandes horizontales avec deux étoiles vertes au centre de la bande blanche. En vigueur depuis 1980, il fut également utilisé durant les années 1958 à 1961. C’est le drapeau de la République Arabe unie, créée lors de l'union de l'Égypte de Nasser et de la Syrie ; les deux étoiles vertes représentant les deux États constitutifs. Ces étoiles furent même un temps au nombre de trois (avec le Yémen). Ces quatre couleurs sont les symboles pan-arabes, déjà observées dans beaucoup de pays voisins



cocarde aviation militaire

monnaie 2003

ovale automobiles

Chef de l'étatBachar El-Assad
Capitale administrativeDamas
SuperficieTotale185 180 km2

Terre184 050 km2

Eau    1 130 km2
Pays frontaliersTurquie, Irak, Jordanie,
Israël, Liban.
Frontières2 253 km
Littoral   193 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Mont Hermon : 2 814 m.
  Point le plus bas :côte Lac Tibériade : -200 m au-dessous du point 0.
Population17 064 854 habitants
GentiléSyrien, syrienne
Langues usuellesarabe (officiel), kurde, assyrien, néo-araméen.
MonnaieLivre syrienne (SYP)
Indicatif téléphonique963
Extension internet.sy
Jour national

17/04 - Anniversaire de l’indépendance et la fin du mandat de la France, en 1947
Devise nationaleWahda, Houriya, Ishtirakiya
Unité, Liberté, Socialisme
Indice de démocratie 163è sur 167 (2013) ↓-5











 Situation
géopolitique









.

.





.
Faut-il rappeler la situation effroyable de ce pays, plongé dans une guerre civile extrêmement dure depuis quatre ans. La population subit des représailles sanglantes et les villes sont détruites sans ménagement par la volonté totalement déshumanisée d'un seul homme qui s'accroche au pouvoir.
Pour cette raison j'ai, par décence envers ce pays qui souffre, supprimé le terme de "fête nationale".

 Au départ en 2011, la principale force de l'opposition est  l'Armée Syrienne libre, démocratique. Puis elle est débordée et progressivement supplantée par des combattants islamistes. Début 2014 la principale force rebelle en termes d'effectif est le Front Islamique regroupant des brigades de combattants syriens se réclamant du salafisme ou des Frères musulmans. Les djihadistes salafistes sont principalement regroupés au sein du Front al-Nosra, branche officielle Al Qaïda en Syrie et de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), également nommé DAESH (acronyme d'origine arabe), issus d'anciens combattants d'Al Qaïda en Irak. DAESH est en guerre plus ou moins ouverte avec toutes les autres factions rebelles depuis novembre 2013. Cependant les frontières entre ces groupes sont poreuses et de nombreux combattants ont changé d’allégeance.



quelques autres emblèmes historiques



drapeaux de l'éphémère royaume arabe de Syrie (1918-1920) qui n'a pas survécu au traité de Sèvres.

drapeaux de la Syrie (incluant le Liban) sous mandat de la France , en 1920 à gauche et de 1920 à 1946 à droite.
premières armoiries de la République syrienne
indépendante, officialisées dès 1945 et qui ont eu cours
jusqu'en 1957 puis à nouveau entre 1961 et 1969
ci-dessous le drapeau associé pour les mêmes périodes
armoiries de la République Arabe Unie,
 union avec l'Égypte de 1958 à 1961
 ci-dessous le drapeau commun pour la même période
(à noter : il est identique à celui de la Syrie actuelle)
armoiries de l'Union des Républiques arabes,
 union à trois avec l'Égypte et la Libye de 1971 à 1977
puis avec l'Égypte seule de 1977 à 1984.
 ci-dessous le drapeau commun pour la même période




régions séparatistes et groupes rebelles




l'Histoire en marche ... 2013 ( combattant de la Syrie libre)
drapeau de l'Armée syrienne libre créée en 2011, principale force armée structurée
 avant d'être surpassée par les factions djihadistes et salafistes.
Les trois étoiles symbolisent les régions d'Alep, de Damas et de Deir ez-Zor. 
Hissé pour la première fois à Alep en 1932, il avait été officiellement adopté en 1936,
 suite au traité conférant une semi-indépendance à la Syrie. 
C'est également ce drapeau qui fut adopté lors de l'indépendance définitive du pays, en 1947.
 Il a ainsi flotté par deux fois dans l’histoire de la Syrie : durant la période 1932-1958 
et durant les années 1961 à 1963. Les manifestants actuels qui l’utilisent,
 le nomment drapeau de la "Syrie libre".

emblème de l'Armée syrienne libre
( c'est l'inscription en arabe qui est en arc de cercle)
emblème de l'Armée syrienne libre sur une photo de ses dirigeants, en mai 2012
 C' était la principale force armée opposée au régime de Bachar el-Assad et à l’armée
 régulière au début de la guerre civile syrienne, avant d'être surpassée par les factions
 djihadistes et salafistes. Constituée d'anciens officiers de l'armée syrienne, elle se
 caractérise, pour l'essentiel, par son nationalisme arabe et un objectif de rétablir
 la démocratie, au contraire des multiples salafistes et djihadistes (ci-dessous).

emblème du Conseil Militaire Suprême de l'Armée
 syrienne libre en 2013 - source : http://www.bbc.com/news/

drapeau des Unités de protection du peuple
 (en kurde : Yekîneyên Parastina Gel, abrégé YPG) ,
branche politique armée des kurdes de Syrie depuis 2012

emblème du Front de Libération Islamique syrien ,
alliance de rebelles formée fin 2012 , dans l'est du pays,
dissoute en novembre 2013, ses groupes armés les plus importants
rejoignent alors le Front islamique.
  source : http://www.bbc.com/news/
emblème de Jaysh al-Islam , l'Armée d'Islam ,
 réunion de mouvements islamistes salafistes
créée en septembre 2013 et combattant autour de Damas
et qui ont rejoint  le Front islamique en novembre 2013.
source : http://www.bbc.com/news/
emblème du Front Islamique en Syrie,  nouvelle alliance de sept groupes
rebelles islamistes réalisée en novembre 2013 -
 Le Front islamique ne comprend pas affiliés d'Al-Qaïda comme 
l’État Islamique d'Irak et du Levant, mais il souhaite renverser
le gouvernement de Bachar el-Assad et instaurer un État islamique.
  source : http://www.bbc.com/news/



drapeau de l'État Islamique en Irak et au Levant (Syrie et Liban),
organisation djihadiste connue aussi sous le nom acronyme d'origine arabe :
DAESH  et qui a proclamé le 29 juin 2014 le rétablissement
 du califat et de la charia sur les territoires irakiens et syriens qu'elle contrôle.
C'est clairement une organisation militarisée terroriste ultra violente ,
n'ayant rien d'une formation politique capable de gouverner,
malgré son nom trompeur "d'État".
Sceau de l' l'État Islamique (DAESH)
l'inscription centrale se traduit par :
 "Il n'y a de dieu qu'Allah"




16 avril ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  17 avril


Herald Productions




£ē þěţišíęř...

sans commentaires...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire