jeudi 10 janvier 2013

l'Armorial de La Planche - 1669 - Gouvernement d'Orléans - Bailliage de Touraine

S   uite de la visite du plus ancien manuscrit répertoriant des armoiries de villes et de villages de France, dessinées à la plume et peintes à l'aquarelle, antérieur à l'Armorial Général de France de Charles d'Hozier de trois décennies !  Voir la description initiale : →
  Ce nouveau volet va nous permettre de poursuivre avec le découpage administratif sous le règne de Louis XIV, en parcourant le Gouvernement Général d'Orléans. Cette entité était divisée en de nombreuses généralités , elles-même composées de sénéchaussées et de bailliages. Son territoire couvrait une immense région bordant la Loire et ses affluents, de l'Anjou à l'ouest  jusqu'au Nivernais à l'est, le Poitou et le Berry au sud. Pour respecter l'ordre du manuscrit, nous continuons avec une nouvelle province célèbre : l'Ancien Duché de Touraine, apanage donné aux cadets des fils du Royaume de France , durant  l'Ancien Régime. Il correspond en gros au département de l'Indre-et-Loire actuel avec quelques petits débordements sur les départements voisins.
Revenir à l'épisode précédent →


Voici l'extrait d'une carte datant de la fin du XVIIIe s. , donc postérieure d'un an, avec les limites administratives de cette province dont j'ai dessiné le contour d'après les indications du manuscrit..


       Vous pouvez agrandir les images en cliquant dessus.




 Ces fragments proviennent toujours du Volume I . Comme d'habitude , j'ai placé le blason actuel pour comparer les différences ou au contraire la constance des figures dans le temps.

 Pour enrichir l'étude, j'ai rajouté en bonus, l'extrait équivalent quand il existe, dans l'Armorial Général de France*  (1696-1711), établi par Charles-René d'Hozier.

 (*) Armorial Général de France - volume V - 
Généralité de   Bourges 
      Armorial Général de France - volume XXXIII - Généralité de Tours - tome I 
      Armorial Général de France - volume XXXIV - Généralité de Tours - tome II  ( BNF Paris)




Tours  (Indre-et-Loire)








Amboise
 (Indre-et-Loire)




Chinon  (Indre-et-Loire)



Loches  (Indre-et-Loire)



Le blason de Loches qui apparait au XVe siècle, arbore des armes parlantes, la loche étant un petit poisson (assez rare ) de rivière dont le nom latin est Cobitis taenia. Le nom de la ville vient du toponyme gallo-romain Lucca, sans doute d'origine gauloise, mais n'ayant aucun rapport avec le poisson. Nous voyons ici trois couleurs du champ qui ont été alternativement employées dans les armoiries de la ville au cours de son histoire. A noter que l'Armorial Général de France (1696) montre un blason avec cinq loches disposées en pal, sur champ de sinople mais sans chef, ni fleurs de lis. Pourtant Loches a été une place très importante du domaine royal, héritée de celui des Plantagenêts, sa forteresse ayant servi successivement de résidence ou de prison !  





Bléré  (Indre-et-Loire)


Deux blasons bien différents pour une seule ville ! En fait celui portant les chevrons est d’origine seigneuriale, il s'agit des armoiries de la famille de Faverolles, barons de Bléré. Celui de droite montre trois objets qui ne sont pas des tambours, mais des boisseaux . Ces objets étaient des récipients en bois utilisés pour mesurer les volumes de grains et en particulier le blé. Le boisseau est même devenu une unité de mesure valant 12,67 litres ( en France) avant l'avènement du système métrique. Ce sont donc des armes parlantes indirectes (blé-ré), et la commune possédait des moulins à vent et en maintient encore un en état. Et c'est le second blason qui est en vigueur actuellement pour la ville.







Château - Renault
 (Indre-et-Loire)



L' Île - Bouchard 
(Indre-et-Loire)
Le blason décrit par le Père de La Planche est inspiré de celui des Seigneurs de l'ïle-Bouchard ( de gueules à deux léopards d'or posés en pal), vassaux des Comtes de Blois aux Xè-XIIè siècles. Le blason utilisé actuellement par la ville, très élégant du point de vue héraldique, découle d'une attribution "d'office" par Charles d'Hozier dans l'Armorial Général de France (1696-1711).






Loudun (Vienne)
Vous noterez que la ville de Loudun et le petit pays qui l'entoure étaient rattachés au Bailliage (ex-Duché) de Touraine. Historiquement, cette ville n'a jamais été poitevine, mais angevine ! C'est la Révolution française qui en a fait une sous-préfecture (qu'elle n'est plus) du département de la Vienne en la rattachant de fait au Poitou historique. Les scribes de C. d'Hozier ont préféré des armes parlantes : "loup"-dun.





D'autres lieux ou villes sont juste décrits par le texte,
- avec un contour de blason vide, sans description :
Châtillon-sur-Indre (dépt de l'Indre), Montrichard (dépt du Loir-et-Cher)
- sans blason ni mention s'y rapportant :
Marmoutier (Abbaye de), Beaumont, Chenonceau, La Ferrière (-sur-Beaulieu), Maillé, Luynes, Langeais, Candes (- Saint-Martin), Cormery, Beaulieu (- lès-Loches), Sainte-Maure (-de-Touraine), Montbazon, Champigny (-sur-Veude), La Haye (- Descartes), Paulmy, Mézières (-en-Brenne,  dépt de l'Indre), Buzançais (dépt de l'Indre), Preuilly (sur-Claise)

# cependant, quelques années plus tard, certains lieux (en gras, ci-dessus) ont été enregistrés et blasonnés dans l'Armorial Général de France (cliquer sur les images pour agrandir) :










A bientôt.pour une nouvelle série : ..→

 Crédits :
parmi les blasons "modernes" certains sont empruntés à et parfois modifiés à :
http://armorialdefrance.fr/
http://labanquedublason2.com/ (dessins : Jean-Paul Fernon)
 Et je remercie particulièrement les personnes responsables de la Bibliothèque et des Archives du Musée du Château de Chantilly :  http://www.bibliotheque-conde.fr/


                Herald Dick
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire